Cracher sur ce qu'on ne connaît pas, c'est à la portée de tous les esprits mal formatés, je ne vous apprends rien. Ce qui choque, c'est de lire ce genre de démonstrations sous la plume de personnes a priori à l'abri. On peut être journaliste (éditorialiste ?) dans un journal (jadis) réputé, avoir fait des études et vivre dans un quartier chic, rien n'y fait, la bêtise peut s'abattre sur vous comme la vérole sur le bas clergé.

C'est récemment arrivé à une journaliste de Newsweek qui prétendait tirer un portrait réaliste de la France, et s'est vautré dans une analyse de bistrit à rednecks. Si vous n'en avez pas entendu parler, ou pour vous rafraîchir la mémoire, j'en parle sur mon autre blog.

 

redneck