De manière inconsciente, le commun des mortels utilise force pléonasmes et autres tautologies. Qui n'a jamais entendu ou dit ces inutilités du genre "monte en haut", "je descends en bas" ou " sors dehors, ça te rafraîchira les idées" ?

Certes, si la majorité relève du simple barbarisme maintes fois entendu puis répété, d'autres relèvent d'une simple ignorance :
- soit du sens exact d'un mot : "le ciel était constellé d'étoiles" ; rien de plus logique, puisque le verbe "consteller" siginifie à lui seul "parsemer d'étoiles." On y retrouve logiquement le latin stella, "étoile." Le ciel étant mieux organisé, il ne fait le travail qu'une seule fois.
- soit, dans la même veine que ci-dessus, de l'oubli d'une signification : tels de courageux cyclistes, grimpons le Mont Ventoux. Le mot ventoux signifiait "mont" dans une langue préceltique. Ce sens ayant été oublié, on a ensuite ajouté "mont" devant, pour bien préciser à quoi s’appliquait le terme, ce qui aboutit à une tautologie : le "mont mont."
- soit du sens d'un mot étranger qui ne se devine pas de manière transparente. Le Mont Fujiyama (encore un mont) devrait se nommer chez nous soit "Mont Fuji", soit "Fujiyama", yama signifiant "montagne" en japonais.

D'autres sont volontaires, notamment dans un but publicitaire : il est bien connu que "100 % des gagnants ont tenté leur chance", les autres ayant sans doute préféré aller vérifier chez le commerçant d'en face que "100 % de nos clients achètent [nos] produits."

La liste est longue, tout comme celle des figures de style analogues, c'est pour cela que je vous invite à vous référer notamment, mais pas exclusivement bien sûr, aux pages dédiées de Wikipédia qui m'ont suggéré quelques idées pour ce billet (ici et ). Histoire que vous-même, vous l'ayiez vu, de vos yeux vu.


Et pour éviter toute tautologie dans vos traductions, un petit tour par ici s'impose. ;)